Camping au Mont Orford en famille

Posted on

Première virée camping pour notre fille

Ce week-end nous avons décidé de partir camper le temps d’une nuit dans un des parcs de la SEPAQ au Mont Orford.
Malheureusement les chiens n’y sont pas acceptés, nous avons dû faire garder notre petit Basquiat.
Nous avions acheté notre place de camping la veille au soir et avons eu la chance d’avoir 1 place, il n’en restait plus que 5 dans tout le parc!
Note pour plus tard: s’y prendre à l’avance…
Notre comité d’accueil
Une fois arrivés au Centre de Service et s’être enregistrés, nous nous sommes dirigés sur la route allant  vers le parc et avons pu croiser une jolie biche qui mangeait quelques feuilles sur le bord de la route.
« Nous avons tout de suite été séduits par le charme du parc! Propre, accessible, s’intégrant parfaitement dans son environnement et proposant une multitude d’activités ! »
Eli n’a pas perdu de temps et est allée directement aux jeux pour enfants, puis a ensuite couru se baigner dans le lac Stukely malgré la fraîcheur de son eau!
Après avoir rejoint notre emplacement (La Pruche) et installé la tente, c’est à pied après 5 minutes de marche que nous sommes allés au centre d’accueil au bord du lac acheter le bois pour alimenter notre feu du soir. (Vous trouverez un récapitulatif des prix dans ma fiche commentaire plus bas).
Le centre d’accueil est à la fois un point d’information, une boutique souvenir, un dépanneur, et possède un point de restauration rapide et une terrasse avec vue imprenable. À son rez de chaussée vous trouverez aussi le centre de location des activités nautiques, et elles sont nombreuses: kayak, chaloupe, barque, canot, pédalos et paddle board!
L’œil de mon cher et tendre architecte a été séduit par l’intégration esthétique de ce très beau centre d’accueil dans son environnement 🙂

Installation et campement

Le soir nous avons fait notre feu, mangé nos hot dog avec saucisses de Toulouse, pain baguette et tzatziki (oui, des hot dogs un peu fancy…), avons fait du pop corn entre 2 feuilles de papier d’alu, et à la fin les incontournables chamallow grillés au bout d’un pic en bois, un incontournable ici au Québec! Ils font même une variante en faisant chauffer le chamallow et en le mettant en sandwich entre 2 gâteaux (style petit beurre) avant de croquer dedans… Ils appellent ça les « S’mores ». Energie illimitée garantie pour l’heure qui suit!
Puis nous faisons une petite marche digestive et nocturne sur les sentiers entre les emplacements, dans une forêt aussi belle que sécurisante.
La nuit fût… peu confortable car nous avions oubliés les matelas de sol, d’où la constitution d’une belle liste du matériel camping pour ne rien oublié la prochaine fois! Nous sommes de ceux qui détestent s’encombrer de superflu en camping et qui prennent le strict nécessaire, mais là pour notre première fois, nous étions quand même un peu à l’arrache! Genre on a oublié les couverts, pris le thé mais rien pour le filtrer, pas pris le café (le CAFE put***! Super important!) heureusement il y en a au centre d’accueil… Par contre nous avions les panneaux solaires pour recharger les téléphones! Quel sens des priorités hein?!
« L’ours adore grimper au tronc des hêtres pour se nourrir de ses baies noires ». Super! On va faire un peu plus de bruit , et on va s’activer un peu ok?
Réveillés à 6h30, comme à peu près tous les parents de jeunes enfants du camping, nous avons petit déjeuner rapidement et nous sommes préparés à faire une petite randonnée matinale.
8h00, nous voilà sur le sentier du Fer de Lance, environ 4-5km, dénivelé très faible (50m), durée d’environ 1h30 en y allant tranquillou. Nous arrivons à mi-parcours à un belvédère donnant une vue magnifique sur la Réserve Faunique du Fer de Lance, un endroit aussi beau que sauvage où l’on peut admirer tortues, grenouilles, castors, et une multitude d’oiseaux dans leur habitat naturel. Tout au long de cette balade bien matinale, je suis super concentrée et silencieuse car je veux absolument avoir la chance d’apercevoir d’autres cerfs de Virginie (chevreuils), mais ça c’était avant de voir un panneau montrant les jolies traces de griffes d’ours sur un arbre et expliquant que « L’ours adore grimper au tronc des hêtres pour se nourrir de ses baies noires ». Super! On va faire un peu plus de bruit , et on va s’activer un peu ok?
De retour au camping nous profitons de l’eau du lac pour nous rafraîchir un peu, puis allons vite réserver un pédalo car avant 11h les personnes qui résident au camping ont 50% de rabais sur la location de matériel nautique sous présentation de leur facture. C’est donc pour à peine plus de 11$ que nous pouvons profiter du lac, aller découvrir ses petites îles, et longer ses bords en pédalo. Magnifique!
Avant de partir démonter notre campement, petit restaurant et sa pizza 4 fromages soit-disant « maison » mais quand vous demandez à la gérante elle vous dit sans pudeur que « non non c’est industriel », mais néanmoins très bonne! La sieste dans l’herbe au bord du lac s’impose, et Hop nous voilà repartis pour Montréal. C’était un séjour court mais notre week end lui a paru beaucoup plus long que les autres!
Ah oui! Petite découverte ludique et sympa pour les collectionneurs amateurs: les parc de la SEPAQ vendent des petits magnets pour les enfants à l’effigie des animaux que l’on retrouve le plus dans chaque parc. Greg étant un grand collectionneur dans l’âme commence cette collection avec Eli et nous lui avons acheté son premier magnet Hibou Hulule, en espérant qu’il y en ait bien d’autres!

Vidéo de notre escapade

Le prix de cette escapade

 

  • Share

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.